Image Alt

Jean Gabin au musée des années 30 à Boulogne-Billancourt

  /  Autour de vous   /  Jean Gabin au musée des années 30 à Boulogne-Billancourt

Jean Gabin au musée des années 30 à Boulogne-Billancourt

Jusqu’au 10 juillet 2022,  le musée des années 30 rend hommage à l’immense acteur qui a tourné plus d’un tiers de ses 96 films dans les studios de Billancourt et de Boulogne.  Cette exposition retrace la vie et la carrière de Jean Moncorgé à travers des objets personnels, des affiches de films, des matériels de tournage, des éléments de décors et, évidemment, de nombreux extraits de films et de documentaires.

Un acteur très français

Jean Moncorgé est né le 17 mai 1904 dans le 9ème arrondissement et mort le 15 novembre 1976 à Neuilly. Sa biographie offre un raccourci de l’histoire du XXe siècle. Des Années folles aux Trente Glorieuses, Jean Gabin a traversé et illustré les crise des années 30, le Front populaire, la Seconde Guerre mondiale et la reconstruction d’après-guerre.

Ses rôles multiples reflètent chacune de ces périodes de notre Histoire. Venu du caf’conc’ au temps de Mistinguett,  Jean Gabin, avec sa ”gueule d’amour”, incarne le Français râleur au grand cœur dans Quai des brumes (avec Michèle Morgan), La Belle équipe ou Pépé le Moko.

Viendront ensuite les films cultes du cinéma français comme La Grande Illusion, Gueule d’Amour, La Bête humaine ou Le Jour se lève, son dernier film avant la guerre. Mobilisé en 39, il quitte la France pour les USA afin de ne pas tourner pour les allemands. Il revient en 1943 pour s’engager dans la ”2ème DB” des Forces Françaises Libres. Démobilisé avec la Médaille Militaire et la Croix de Guerre, Jean Gabin tente de revenir au cinéma mais ce n’est qu’en 1954 avec Touchez pas au grisbi de Jacques Becker que Gabin retrouve le succès.

Un nouveau registre

Son physique a évolué et force le respect. Ses nouveaux rôles collent à cette nouvelle image d’homme expérimenté et dominateur. Il tourne alors French cancan, Razzia sur la chnouf, Le Baron de l’écluse, le Président et le Cave se rebiffe.

Viennent ensuite Du rififi à Paname, Le Pacha (1968). Il partage l’affiche avec les nouvelles stars du cinéma français telles que Belmondo dans le mémorable Un Singe en hiver ou Alain Delon dans Mélodie en sous-sol et Le Clan des Siciliens (1969).

Les années 70 le verront endosser le rôle du patriarche dans La Horse, le Chat et  L’Affaire Dominici.

Après une dernière apparition dans L’Année sainte, une comédie de Jean Giraud tournée en 1976,  Jean Gabin disparaît le 16 novembre de la même année.

C’est l’ensemble de cet immense personnage que le Musée des années 30 du Musée Landowski de Boulogne nous invite à découvrir.

28, avenue André Morizet, Boulogne-Billancourt

Renseignements : 01.55.18.46.42
Horaires : Tous les jours (sauf lundi, fériés) 11h-18h — Fermeture caisses 45 minutes avant
Tarifs : Entrée 7€, tarif réduit 5€, moins de 26 ans gratuit.
Fermetures : Lieu fermé le lundi, le 1 janvier, le 1 mai, le 8 mai, le 14 juillet, le 15 août, le 1 novembre, le 11 novembre, le 25 décembre
Site web : www.boulognebillancourt.com/loisirs/culture/les-musees/musee-des-annees-trente

You don't have permission to register